Du côté des start-up

anser start-upAu moment du lancement d’une start-up, on a tendance à s’enflammer. Heureusement, la quantité de choses à faire fait rapidement descendre de notre petit nuage. Il faut dire que l’on se rajoute du travail avec un nombre incalculable de taches inutiles. Pour stopper les frais, voici 10 choses absolument inutiles à ne pas faire au lancement de votre start-up; puis les 2 choses indispensables

10 choses inutiles au lancement d’une startup

  1. Le nom : la marque et le nom sont importants certes, mais pas au début. 1001menus par exemple a changé au bout de deux ans d’activité. Il en est de même pour le nom de domaine. En plus, ce sont typiquement le genre de choses sur lesquelles nous pouvons passer des heures. Puis une fois que vous aurez le nom… le nom de domaine ne sera pas disponible… Une histoire sans fin.La charte graphique –
  2. Le logo : Chez 1001startups, ils ont fait 9 mois avec une chouette en logo sans que les lecteurs ne se demandent à quelle logique répondait la chouette ! Une fois que votre start-up aura décollé, vous pourrez travailler sur votre identité et sur le logo. Avant, cela n’a aucune importance.
  3. Le secret : Votre idée n’est pas unique et des personnes travaillent certainement dessus. L’important c’est l’exécution, donc rangez vos accords de confidentialité !
  4. Des bureaux : Le mythe de la start-up créée dans un garage est encore bien présent. Mais nombreuses sont les start-ups qui veulent avoir des bureaux. Pour y accueillir des clients, des médias ou y mettre un babyfoot. En avez-vous vraiment besoin au départ ? Avez-vous vu le cout de la location de bureaux ? Puis qui dit pas de bureaux dit pas de charges fixes ! Une table de ping pong est-elle vraiment utile pour convertir un client ?
  5. Personnal branding : Certains entrepreneurs ont besoin d’assouvir un besoin de reconnaissance à travers l’entrepreneuriat. Mais cela ne sert strictement à rien de vouloir être célèbre si votre marque ne l’est pas. Il faut axer tous vos efforts sur la notoriété de votre marque. Être le fondateur d’une marque reconnue n’est-il pas le meilleur personnal branding ?
  6. Les rendez-vous à outrance : Journaliste local, consultant, chargé de développement, vendeur… Au lancement d’une start-up, certains acteurs ont tout intérêt à vous rencontrer. Mais vous devez être capable de dire non. Vous n’avez pas de temps à perdre avec ce genre de personne au début. N’acceptez que ses rendez-vous s’ils viennent de clients potentiels ou de partenaires.
  7. Un compte bancaire : De très nombreuses start-ups se posent cette question. Mais ne serait-il pas plus logique de commencer à vendre vos produits ou services avant ? Dernièrement, un entrepreneur confiait avoir eu une angoisse au moment d’encaisser son premier paiement. Finalement, le client a fait un virement sur son compte PayPal.
  8. La chasse aux investisseurs : Dans certains cas, c’est une étape inéluctable. Mais pour la plupart des startups, il est préférable de se concentrer sur la validation de son business model. Puis au départ, vous avez surtout besoin de travailler beaucoup pour séduire les clients et vous ne pouvez donc pas vous permettre de sacrifier une personne de l’équipe pour la recherche de fonds.
  9. Faire de l’AB testing : En réalité, il faut faire de l’AB testing. Il faut toujours en faire ! Sauf qu’au départ, votre volume n’est pas assez important pour en tirer des conclusions. Dans un premier temps, votre intuition fonctionne très bien
  10. Faire un MVP -Minimum viable product – design et ergonomique : Bien qu’importants, le design et l’ergonomie ne doivent pas guider vos actes au lancement de votre start-up. Les MVP les plus moches sont souvent les plus intéressants, car ce sont ceux qui se concentreront réellement sur le service ou le produit. Sans fioritures.

Qu’est-ce qui est important donc au lancement d’une start-up ?

Très peu de choses sont importantes pour le lancement d’une startup. Excepté la surveillance 24h sur 24 des attentes du marché et la transformation des clients. Les 10 choses énumérées avant auront bien entendu leur importance dans la réussite de votre entreprise, mais soyons logique deux minutes, est-ce bien important d’avoir un joli logo si aucun client ne le voit ?

Voici 2 points clefs à ne pas rater :

  1. Faire ce qu’attendent les clients : si vous ne parvenez pas à faire ou à produire ce qu’attendent vos clients, alors le reste n’a aucune importance… Changez de sujet !
  2. Transformez vos prospects en clients : votre objectif ne doit être que la croissance du chiffre d’affaires. Vous verrez qu’il est plus difficile de transformer des prospects en clients que de faire des BP sur Excell. Répondez aux attentes de vos clients. produisez, vendez, encaissez !

Inspiré de :

Enregistrer